Filtrer par

Rapports récents

Lettre d'information

Recevez par courrier la lettre d'information de la cour des comptes tunisienne

11.12.2012 / AGRICULTURE , PêCHE ET ENVIRONNEMENT VINGT SEPTIèME RAPPORT ANNUEL

Commissariat régional au développement agricole de Jendouba

L'extrait de mission
Télécharger

La fixation et la mise à jour du prix de vente des eaux d’irrigation dans certaines zones irriguées se fait de façon arbitraire en raison du non suivi des données relatives au coût de compression des eaux d’irrigation.

 

-         La non prise en considération des caractéristiques des zones montagneuses accidentées, lors de la réalisation des projets de distribution de l’eau potable a donné lieu à l’arrêt de l’exploitation de neuf projets d’une valeur de 7.5 MD durant la période 1998 à 2007 et ainsi, la coupure de l’approvisionnement de presque 25 mille habitant en eau potable.

 

-         Les ressources à recouvrer se sont élevés à 6,5MD en 2010 dont 118mD risquent la prescription extinctive.

 

-         Les carences au niveau de la programmation et de exécution des travaux de protection des eaux et du sol ont abouti à l’augmentation de la sédimentation au niveau de 6 petits barrages où elle a dépassé 43% qui est le taux maximal admis ainsi qu’au niveau de 14 lacs où elle a même atteint 100%, malgré que ces derniers n’ont pas atteint le seuil minimal de l’âge virtuel fixé à vingt ans.

 

-         Le CRDAJ n’a pas réussi à atteindre les objectifs prévus par le plan national des forets pour la période 2007-2010 concernant l’implantation de pâturages et d’arbres forestiers et la maintenance des plantations.

 

-         La CRDAJ n’a réussi a réaliser que 21% des pistes forestières et 31% des coupe-feu programmés dans le plan régional de protection des forêts contre les incendies pour la période 2002-2011.

 

 
-         Régression du taux général de l’efficacité des réseaux de distribution des eaux d’irrigation dans les zones irriguées durant la période 2007-2010. La valeur globale des quantités d’eau perdue est estimée à 7MD durant la même période

 

-         La diminution des crédits alloués à la maintenance des pistes agricoles de 34% contre le développement des distances de ces pistes du même taux durant la période 2007-2010.

 

-         Le commissariat n’a pas été en mesure de garantir la non rupture du stock des pièces de rechange nécessaires aux opérations de maintenance des zones irriguées. Ainsi, les périodes de coupure ont varié entre 7 mois et 7 ans.

 

-         Contrairement à la réglementation, le CRDAJ a réalisé des investissements de l’ordre de 476mD pour alimenter en eau d’irrigation une ferme privée située à 1,5 Km du périmètre public irrigué de « Oued Mélize ».

 
L'extrait de mission
Télécharger
ImprimerRetour